En route pour les Jeux : rencontre avec Rachid Meziane

Ils font les Jeux
Le 06/07/2024

En route pour les Jeux : rencontre avec Rachid Meziane

Rencontre avec Rachid Meziane, coach de l’ESBVA-LM*, club métropolitain de basket féminin, et sélectionneur de l’équipe nationale féminine belge.

Bravo pour cette saison, quelle émotion [Les Guerrières sont vice-championnes d’Europe (Euroligue) et championnes de France]. Que retenez-vous de ce parcours mémorable ?

Un joli parcours, car nous sommes championnes de France et vice-championnes d’Europe. Je suis un coach heureux, satisfait des résultats obtenus et de ce que nous avons produit dans le jeu et sur le terrain.

Quelle est la « méthode » qui permet ces résultats ? [victoire de l'Euro féminin avec les « Belgian Cats » en 2023 et vice-championnes d’Europe (Euroligue) et championnes de France avec l’ESBVA-LM, Villeneuve d’Ascq]

Pas de recette magique. J’aime la co-construction, la bienveillance, partager mes idées avec les joueuses pour qu’elles s’épanouissent dans le projet mis en place. L’équipe partage des valeurs : détermination, travail, pour faire en sorte de performer.

Vous avez changé de casquette, quitté celle de coach de club pour entraîner l’équipe nationale belge. Quel a été le programme d’entraînement ?

Un programme très intense, débuté le 15 juin, avec des matchs de préparation contre la Chine, l’Australie, le Canada, le Japon, l’Espagne, la Serbie et la France et beaucoup d’entraînements.

À quoi ressemble la vie d’un sélectionneur durant les Jeux olympiques ?

J’ai eu la chance de vivre les Jeux de Rio en 2016 puis à Tokyo en 2021. Sélectionneur est un métier différent. La casquette de coach en club s’exprime sur une dizaine de mois, et là, il faut être performant en deux mois. L’intensité et les enjeux sont différents. Mais j’aime cette double casquette, qui permet de monter en compétence jour après jour. Et d’être une meilleure version de soi-même à chaque instant.

Comment vivez-vous cette « double nationalité ? » Qu’est-ce qui vous a amené à prendre cette casquette ? Quels sont les enjeux et les ambitions de l’équipe belge ?

C’est l’opportunité de devenir sélectionneur d’une équipe nationale après avoir été entraîneur adjoint de l’équipe de France de 2014 à 2021. Après les jeux de Tokyo, j’ai eu l’opportunité d’intégrer le staff des « Belgians Cats ». C’est un challenge que j’ai eu envie de relever. Les Jeux olympiques sont une compétition différente, sans étape intermédiaire. Les enjeux ? Commencer par composer la meilleure équipe possible. La préparer à un objectif : être en position de décrocher une médaille, donc atteindre les demi-finales.

Quel regard portez-vous sur l’équipe de France ?

Un regard particulier, puisque j’ai travaillé sept ans avec cette équipe. L’équipe de France va être très compétitive. Devant son public, elle pourrait faire un de ses meilleurs résultats.

Qu’est-ce que vous attendez des Jeux sur le territoire pour votre discipline ?

Que cela crée un engouement, génère plus de licenciés dans nos clubs, participe à la promotion du basket féminin et du sport féminin. Et enfin que cela permette de faire sortir des salles de terre. Le basket mérite son aréna. L’ESBVA-LM a la particularité d’avoir un énorme public, cela fait deux ans qu’on joue dans une salle pleine [le Palacium à Villeneuve d’Ascq].

Que regard portez-vous sur la résidence des athlètes, l’Olympium ?

La double fonction est intelligente. Ce lieu sera la résidence des athlètes - même si avec « Les Cats » nous n’en bénéficierons pas, puisque nous avons choisi de rester sur notre camp de base à Courtrai - puis une résidence étudiante.

Quel regard avez-vous porté sur le passage de la flamme à Lille le 2 juillet ?

C’était une fierté de voir la flamme portée par des athlètes traverser le territoire.

Dans quel état d’esprit serez-vous le 26 juillet, jour de la cérémonie d’ouverture ?

Nous allons avoir la chance d’y participer. J’espère en prendre plein les yeux. Que la France montre son expertise organisationnelle.

* ESBVA – LM : Entente Sportive Basket Villeneuve d’Ascq-Lille Métropole